Tu es mon Prince de paix

 

tu_es_mon_prince_de_paix2

Extrait à 29m22s

Mon seul abri c’est Toi,
Donne-moi Ta paix,
Donne-moi Ta paix !
Mon seul abri c’est Toi !
Je désire Ta paix !

Mon seul abri c’est Toi Seigneur,
Mon coeur se tourne vers Toi ce soir !
J’ai besoin de Toi,

Touche-moi ! Touche moi !
Touche-moi ! Touche moi !
Touche-moi ! Touche moi !
Touche-moi ! Touche moi !

Dans Ta grandeur
Tu t’abaisses sur l’homme,
Sur celui qui crie vers Toi,
Sur le malheureux qui tends les bras,
Tu le touches, Tu le touches,
Tu le touches de Ta Présence
Et de Ton Esprit,
Tu Te couches sur lui et Tu le guéris !

Textes préparatoires

La vie de l’Esprit

Philippiens 4:6-7 Ne vous inquiétez de rien, mais en toute circonstance demandez à Dieu dans la prière ce dont vous avez besoin, et faites–le avec un cœur re­connaissant. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’on peut imaginer, gardera vos cœurs et vos pensées en com­munion avec Jésus–Christ.

Galates 5:22-25 Mais ce que l’Esprit Saint produit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bien­veillance, la bonté, la fidélité,  la douceur et la maî­trise de soi. La loi n’est certes pas contre de telles choses!  Ceux qui appartiennent à Jésus–Christ ont fait mourir sur la croix leur propre nature avec ses pas­sions et ses désirs. L’Esprit nous a donné la vie; laissons–le donc aussi diriger notre conduite.

Romains 8:11-14 11 Si l’Esprit de celui qui a ramené Jésus d’entre les morts habite en vous, alors Dieu qui a ramené le Christ d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. Ainsi donc, frères, nous avons des obli­gations, mais non envers notre propre nature pour vivre selon ses désirs.  Car si vous vivez selon votre propre nature, vous allez mourir. Mais si, par l’Esprit Saint, vous faites mourir le comportement de votre être égoïste, vous vi­vrez.  Tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont enfants de Dieu.

Des trésors dans le ciel

Mathieu 6:19-34 Ne vous amassez pas de trésors sur la terre, où les vers et la rouille détruisent et où les vo­leurs percent et dérobent, mais amassez des tré­sors dans le ciel, où ni les vers ni la rouille ne détruisent, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.  L’œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera illuminé, mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les té­nèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes les ténèbres!

Nul ne peut servir deux maîtres; car ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.  C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus. La vie n’est–elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vête­ment? Regardez les oiseaux du ciel: Ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’amassent rien dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez–vous pas beau­coup plus qu’eux?

Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une seule coudée à la durée de sa vie? Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Observez com­ment croissent les lis des champs: Ils ne travaillent, ni ne filent; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux.  Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs qui existe aujourd’hui et demain sera jetée au four, ne vous (vêti­ra–t–il) pas à plus forte raison, gens de peu de foi ?  Ne vous inquiétez donc pas, en disant: Que mange­rons–nous? ou: Que boirons–nous?ou: De quoi se­rons–nous vêtus? Car cela, ce sont les païens qui le recherchent. Or votre Père céleste sait que vous en avez besoin.

Cherchez premièrement son royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par–dessus. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain car le lendemain s’in­quiétera de lui–même. A chaque jour suffit sa peine.