Tu es ma forteresse

 

Extrait à 24m55s

tu_es_ma_forteresse-5

Textes préparatoires

Psaumes 18

Le Seigneur est pour moi un roc, un refuge où je suis en sûreté. Mon Dieu est pour moi un rocher où je suis à l’abri du danger, un bouclier qui me protège, une forteresse où je suis sauvé. Qu’on acclame le Seigneur! Dès que je l’appelle au secours, je suis délivré de mes ennemis. La Mort me tenait déjà enchaîné (57) , elle m’effrayait comme un torrent destructeur; j’étais presque prisonnier du monde des ombres, son piège se refermait sur moi. Dans ma détresse, j’ai appelé le Seigneur, j’ai crié au secours vers mon Dieu. De son temple, il a entendu ma voix, il a bien voulu écouter mon cri. Alors la terre fut prise de tremblements, les montagnes vacillèrent sur leurs bases, elles chancelèrent devant la colère du Seigneur.

Une fumée montait de ses narines, un feu dévorant sortait de sa bouche, accompagné d’étincelles brûlantes. Le Seigneur inclina le ciel et descendit, un sombre nuage sous les pieds. Monté sur un chérubin, il prit son vol, sur les ailes du vent il se mit à planer. Il se cacha au coeur d’un nuage noir, il s’entoura d’épaisses nuées, sombres comme l’eau profonde. Devant lui une vive lumière, des nuages qui passaient, de la grêle, des étincelles de feu.

Du ciel le Seigneur fit gronder le tonnerre, le Dieu très-haut fit retentir sa voix. Il lança des éclairs en tous sens, tira ses flèches dans toutes les directions. Devant ces menaces du Seigneur, devant la tempête de sa colère (61) , le fond des océans fut dévoilé, les fondations du monde apparurent. Alors du haut du ciel, il étendit la main et me saisit, il m’arracha au danger qui me submergeait, il me délivra de mes puissants ennemis, de mes adversaires trop forts pour moi.

Le Seigneur est vivant! Merci à celui qui est mon rocher! Dieu, mon sauveur, est grand! C’est le Dieu qui me donne ma revanche et qui me soumet des peuples. Seigneur, tu me mets à l’abri face à mes ennemis; plus, tu me rends victorieux de mes agresseurs, tu me délivres des hommes violents. Je veux donc te louer parmi les nations et te célébrer par mes chants. Le Seigneur fait de grandes choses pour secourir le roi qu’il a choisi, il traite avec bonté celui qu’il a consacré, David, et ses descendants, pour toujours.

tu_es_ma_forteresse4

Psaumes 28

Seigneur, je t’appelle au secours; toi, mon Rocher, ne sois pas sourd à mes cris. Si tu restes insensible à mes appels, je suis un homme fini. Écoute-moi quand je te supplie, quand je crie au secours, quand je lève les mains (101) vers le lieu très saint où tu te tiens. Ne me mets pas dans le même sac que les méchants, eux qui font le malheur des autres. Ils n’ont que mots aimables pour leur prochain, mais la méchanceté remplit leur coeur.

Traite-les d’après ce qu’ils ont fait, d’après le mal qu’ils ont commis. Traite-les comme ils ont traité les autres, fais retomber sur eux leurs propres méfaits. Ils ne prennent pas garde aux interventions du Seigneur, à ce qu’il réalise. Eh bien, que le Seigneur les ruine sans jamais les relever! Merci au Seigneur de m’avoir entendu quand je le suppliais!

Le Seigneur me protège, il est mon bouclier. Du fond du coeur, je lui ai fait confiance; j’ai reçu du secours, j’ai le coeur en fête. Je veux chanter pour le louer. Le Seigneur est la force de son peuple (103) ; pour le roi qu’il a consacré il est la forteresse où se trouve le salut. Seigneur, sauve ton peuple; c’est ton bien le plus personnel, fais-lui du bien, sois son berger, prends-le en charge pour toujours.

Tu es ma forteresse

tu_es_ma_forteresse2