Ma grâce te suffit

 

Extrait à 25m3s

ma_grace_te_suffit-2

Ne crains pas petit troupeau, Ne crains pas peuple de l’Éternel !
Ne crains pas petit troupeau, Je te tiens dans mes bras !
– Dans mes bras ! –
Et même quand tu traverses la vallée de l’ombre de la mort.
Ne crains pas ! Je suis ton Dieu qui est toujours avec toi !

Ne crains pas ! Ne crains pas petit troupeau,
Car j’ai trouvé bon de te donner le Royaume.
– Oui ne crains pas ! – Ne crains pas !
Ne crains pas ! Ne crains pas ! Ne crains pas !

La puissance s’accomplit dans ta faiblesse !
C’est pas logique je le sais, mais moi ma sagesse,
Est plus grande que la folie du monde !
Ma puissance s’accomplit dans ta faiblesse !
C’est pas logique je le sais,
Mais moi ma sagesse, s’accomplit…
Malgré la folie du monde ! Malgré la folie du monde !
Même si le monde semble capoté, « viré su’l top »
Je suis Dieu et je tiens toutes choses entre mes mains !

Et je te dis, ne crains pas petit troupeau!
Je te montrerai ma force, Je te montrerai ma gloire,
Si seulement tu veux rester tranquille,
Et t’arrêter, arrêter de t’inquiéter ! Te confier, te confier en moi !
Car je suis le Bon Berger et te garde des loups !
– Ne crains pas, Oui ne crains pas, je veille sur toi –
– Je connais le nombre de tes cheveux, Je m’inttéresse à toi,
Ne crains pas ! Ne crains pas !

Textes préparatoires

Je crie à Toi

Psaume 86 Seigneur, tends vers moi une oreille attentive, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux. Je suis un de tes fidèles, protège-moi. Je suis ton serviteur, je me fie à toi, sauve-moi, toi qui es mon Dieu. Je passe mes journées à t’appeler, Seigneur, accorde-moi ton ap­pui. Je me tourne vers toi, Seigneur ; je t’en prie, rends-moi la joie. Toi, Seigneur, tu es bon, prêt à pardonner, et généreux pour tous ceux qui t’appellent. Écoute bien ma prière, Seigneur, sois attentif quand je te supplie. Quand je suis dans la détresse, je t’appelle, car tu me répondras.

Parmi les dieux, aucun n’est comme toi, Seigneur, aucun ne pour­rait faire ce que tu as fait. Tu as créé toutes les nations ; elles vien­dront s’incliner devant toi pour t’apporter leurs hommages, Seigneur. Car tu es grand, tu fais des merveilles, tu es le seul vrai Dieu. Seigneur, montre-moi quel chemin je dois suivre, je veux vivre en te restant fidèle ; mets en moi cette seule préoccupation : rester sou­mis à ton autorité. Seigneur mon Dieu, je te louerai de tout mon cœur, je t’apporterai mon hommage pour toujours. Ta bonté pour moi est immense : tu m’as arraché au gouffre de la mort.

O Dieu, des insolents se dressent contre moi ; j’ai affaire à une bande de brutes qui veulent ma mort. Ils ne tiennent aucun compte de toi. Mais toi, Seigneur, Dieu compatissant et bienveillant, patient, d’une immense et fidèle bonté, tourne-toi vers moi, accorde-moi ton appui. Je suis ton serviteur, donne-moi ta force ; je t’appartiens, sauve-moi. Donne-moi un signe que tout ira bien. Honte à ceux qui m’en veulent, quand ils verront que toi, Seigneur, tu m’as sauvé et consolé !

Tu es fort en moi

2 Corinthiens 12:8-10 Trois fois j’ai prié le Seigneur de me délivrer de cette souffrance. Il m’a répondu : « Ma grâce te suffit. Ma puissance se manifeste précisément quand tu es faible. » Je préfère donc bien plutôt me vanter de mes faiblesses, afin que la puissance du Christ étende sa protection sur moi. C’est pourquoi je me réjouis des faiblesses, des in­sultes, des détresses, des persécutions et des an­goisses que j’endure pour le Christ ; car lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.

2 Corinthiens 13:4 Certes, quand le Christ a été cloué sur une croix, il était faible, mais maintenant il vit par la puissance de Dieu. Dans l’union avec lui, nous sommes faibles nous aussi ; mais, nous vous le montrerons, nous vivons avec lui par la puissance de Dieu.

Philippiens 4:11-13 J’ai appris à me contenter de l’état où je me trouve. Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance. En tout et partout, j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’a­bondance et à être dans la disette. Je puis tout par celui qui me fortifie.

Psaume 108:12-13 Viens à notre aide contre l’adver­saire, car le secours de l’homme est illusion. 13 Avec Dieu nous ferons des exploits : c’est lui qui piétinera nos adversaires.

Josué :8-9 Le livre de la loi ne s’éloignera pas de ta bouche ; tu y méditeras jour et nuit pour observer et mettre en pratique tout ce qui y est écrit, car c’est alors que tu mèneras à bien tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. Ne t’ai-je pas donné cet ordre : Fortifie-toi et prends courage ? Ne t’effraie pas et ne t’épouvante pas, car l’Éternel, ton Dieu, est avec toi partout où tu iras.

Psaumes 27:1 L’Éternel est ma lumière et mon salut : De qui aurais-je crainte ? L’Éternel est le refuge de ma vie : De qui aurais-je peur ?

Hébreux 4:16 Approchons-nous donc avec confiance du trône de Dieu, où règne la grâce. Nous y obtien­drons le pardon et nous y trouverons la grâce, pour être secourus au bon moment.

1 Jean 5:3-4 En effet, aimer Dieu implique que nous obéissions à ses commandements. Et ses comman­dements ne sont pas pénibles, 4 car tout enfant de Dieu est vainqueur du monde. Et le moyen de rem­porter la victoire sur le monde, c’est notre foi.

Ne nous inquiétons pas

Mathieu 6:25-34 Voilà pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez. La vie n’est-elle pas plus que la nourri­ture, et le corps plus que le vêtement ? Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne mois­sonnent, ils n’amassent point dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit ! Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? Et qui d’entre vous peut, par son inquiétude, prolonger tant soit peu son existence ? Et du vêtement, pourquoi vous in­quiéter ? Observez les lis des champs, comme ils croissent : ils ne peinent ni ne filent, et je vous le dis, Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a jamais été vêtu comme l’un d’eux !

Si Dieu habille ainsi l’herbe des champs, qui est là au­jourd’hui et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi ! Ne vous inquiétez donc pas, en disant : Qu’allons-nous man­ger ? qu’allons-nous boire ? de quoi allons-nous nous vêtir ? — tout cela, les païens le recherchent sans répit, il sait bien, votre Père céleste, que vous avez besoin de toutes ces choses. Cherchez d’abord le Royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné par surcroît. 34 Ne vous inquiétez donc pas pour le lendemain : le lendemain s’inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.