J’ai bersoin de Toi v1

 

Extrait à 6m11s

Comme une biche soupire après l’eau du ruisseau.
Je soupire après Ta rivière oh Dieu !
J’ai soif du Dieu vivant ! J’ai soif, j’ai soif, j’ai soif de Toi !
J’ai soif, j’ai soif de Toi. J’ai soif, j’ai soif de Toi,
Oh Dieu mon Dieu ! Dieu mon Dieu !
J’ai soif de Toi, Oh Dieu mon Dieu !
Révèle-Toi, j’ai besoin, J’ai besoin, j’ai besoin de Toi !
– J’ai besoin, j’ai besoin – – J’ai besoin, **j’ai besoin de Toi ! –

jai_besoin_de_toi
Et mon âme Te cherche, Te cherche !
Et mon âme Te cherche, Te cherche !
– Et Te trouve –
Et mon âme Te cherche, Te cherche !
Et mon âme Te cherche, Te cherche !
– Et Te trouve –
– Tu Te laisses trouver, Tu Te laisses trouver –
– Car Tu m’aimes – Et mon âme Te cherche !

Oui je Te cherche – Et mon âme Te cherche !
– Je Te cherche – Et mon âme Te cherche !
– Je Te cherche – Tu es tellement, tellement,
Tellement, tellement grand ! – Tu es grand !
Tu es tellement, tellement, tellement,
Tellement grand ! – Tellement grand –

Et mon âme Te cherche, mon âme Te cherche
Et mon âme Te cherche, et mon âme Te cherche,
Et mon âme Te cherche, et mon coeur Te trouve
et mon coeur Te trouve, et mon coeur Te trouve
À Tes pieds je viens, à Tes pieds je viens …
Comme une biche soupire après l’eau du ruisseau,
Aussi je soupire après Toi oh Dieu,
J’ai soif de Dieu, j’ai soif du Dieu vivant !

Textes préparatoires

J’ai besoin de Toi

Psaume 63:2-9 Oh Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche, j’ai soif de toi. Tout mon être soupire après toi, comme une terre aride, desséchée, sans eau. Psaume 143:7-8 Seigneur, je n’en peux plus, réponds-moi sans tarder. Ne te détourne pas de moi, sans quoi je serai un homme fini. Dès le matin, annonce-moi ta bonté, car je me fie à toi ; fais-moi connaître quel chemin je dois suivre, car je me tourne vers toi.

Psaume 84:2-11 Seigneur de l’univers, comme j’aime ta maison ! Je meurs d’impatience en attendant d’entrer dans les cours de ton temple. Tout mon être crie sa joie au Dieu vivant. Même le moineau trouve un abri et l’hirondelle un nid où mettre ses petits près de tes autels, Seigneur de l’univers, mon Roi et mon Dieu ! Heureux ceux qui habitent chez toi et peuvent t’ac­clamer sans cesse ! Heureux ceux qui trouvent chez toi un refuge et qui ont à cœur ce pèlerinage !

Psaume 42:1-2 Comme une biche soupire après l’eau du ruisseau, moi aussi, je soupire après toi, ô Dieu. J’ai soif de Dieu, du Dieu vivant. Quand pourrai-je enfin entrer dans son temple, pour me présenter de­vant lui ?

Le Cep et les sarments

Jean 15:1-8 Moi, je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde afin qu’il porte encore plus de fruit. Déjà, vous êtes émondés, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure sur le cep, de même vous non plus, si vous ne demeurez en moi.

Moi, je suis le cep ; vous, les sarments. Celui qui demeure en moi, comme moi en lui, porte beaucoup de fruit, car sans moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment, et il sèche ; puis l’on ramasse les sarments, on les jette au feu et ils brûlent. Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Mon Père est glorifié en ceci : que vous portiez beaucoup de fruit, et vous serez mes disciples. Comme le Père m’a aimé, moi aussi, je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.

Si le grain ne meurt

Jean 12:23-25 L’heure est maintenant venue où le Fils de l’homme va être élevé à la gloire. Oui, je vous le déclare, c’est la vérité : un grain de blé reste un seul grain s’il ne tombe pas en terre et ne meurt pas. Mais s’il meurt, il produit beaucoup de grains. Celui qui aime sa vie la perdra, mais celui qui refuse de s’y attacher dans ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, il doit me suivre ; ainsi, mon serviteur sera aussi là où je suis. Mon Père honorera celui qui me sert.

Mathieu 19:26-29 Mais qui donc peut être sauvé ? Jésus les regarda et leur dit : C’est impossible aux hommes, mais tout est possible à Dieu. Alors Pierre prit la parole : Écoute, lui dit-il, nous avons tout quitté pour te suivre. Que se passera-t-il pour nous ? Jésus leur dit : Je vous le déclare, c’est la vérité : quand le Fils de l’homme siégera sur son trône glorieux dans le monde nouveau, vous, les douze qui m’avez suivi, vous siégerez également sur des trônes pour juger les douze tribus d’Israël. Et tous ceux qui auront quitté pour moi leurs maisons, ou leurs frères, leurs sœurs, leur père, leur mère, leurs enfants, leurs champs, recevront cent fois plus et auront part à la vie éternelle.

J’espère en Dieu

Job 42:2 Je reconnais que tout est possible pour toi, je sais qu’aucun projet ne peut t’embarrasser. Psaume 62:2-3 C’est seulement près de Dieu que je peux être tranquille, c’est de lui que me vient le salut. Lui seul est le rocher, la forteresse où je peux être sauvé. Avec lui aucun risque de faiblir ! Psaumes 18:2 Le Seigneur est pour moi un roc, un refuge où je suis en sûreté. Mon Dieu est pour moi un rocher où je suis à l’abri du danger, un bouclier qui me protège, une forteresse où je suis sauvé.

Psaumes 27:1 Le Seigneur est ma lumière et mon sauveur, je n’ai rien à craindre de personne. Le Seigneur est le protecteur de ma vie, je n’ai rien à redouter. Psaumes 73:25-26 Au ciel, qui me viendra en aide, sinon toi ? Et ici-bas, que désirer, puisque je suis avec toi ? Mon corps peut s’épuiser, mon cœur aussi, mais mon appui, mon bien le plus personnel, c’est toi, Dieu, pour toujours.